Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bella. Née à Oléron, recueillie en novembre 2013, morte à Oléron le 24 septembre 2019.

Publié le par chriswac

Cet article est reposté depuis Montmartre secret.

Voir les commentaires

Plume et sa "niche".

Publié le par chriswac

Plume et sa "niche".

Je les lui ai rapportées comme ça, sans savoir si les "niches" lui plairaient. je me suis ruiné, 6 euros!

Plume et sa "niche".

Elle a tout de suite aimé ces couchettes en vichy et comme tout chat qui se respecte elle s'y est coulée, à la manière des chats, capables d'occuper le plus petit espace de la manière la plus efficace et la plus confortable.

Plume et sa "niche".
Plume et sa "niche".

Comme la pluie dans une vasque, comme le soleil dans un trou d'eau, elle a trouvé le secret, celui que seuls les chats connaissent, celui de prendre possession totalement d'une cachette, d'une couchette...

Plume et sa "niche".

     Et puis… peut-être s'est-elle lassée de la docilité de ses niches… elle a sorti une patte puis deux… elle a continué de les occuper, histoire de rappeler que c'était bien "ses choses" mais en faisant bien comprendre qu'elle n'en était pas prisonnière et qu'à tout moment elle pouvait s'en libérer!

Plume et sa "niche".

     Pesant d'un côté puis de l'autre, elle a testé leur résistance, leur bonne volonté. Elle a tenté de savoir jusqu'où elle pouvait aller dans le déséquilibre... 

Plume et sa "niche".

     Elle a compris que c'était des choses banales, plaisantes certes mais sans plus. Elle s'est émancipée, leur a tourné le dos. Elle y reviendra plus tard si l'envie lui en prend.

Plume et sa "niche".
Plume et sa "niche".

Voir les commentaires

La mort d'un chat. Poème.

Publié le par chriswac

La mort d'un chat. Poème.

 

 

Il t'a mis dans un sac-poubelle

Il m'a proposé de te garder dans son congélateur

 

Il m'a dit de t'enterrer très vite

A cause de la décomposition

 

Et moi j'aurais voulu te serrer dans mes bras

Et m'enfuir avec toi

 

Mais j'ai pris un stylo et j'ai signé un chèque

En remerciant cet homme qui me disait :

"Ne vous en faîtes pas, vous en prendrez un autre.

 

 

.

 

Voir les commentaires

Mes deux rescapées en hiver. Plume et Bella Février 2019.

Publié le par chriswac

Mes deux rescapées en hiver. Plume et Bella Février 2019.

    C'est peu dire que je les aime.

Le verbe aimer serait faible pour exprimer une connexion de tous les neurones, de toutes les cellules.

Je sais que c'est folie pour beaucoup mais c'est banalité pour moi. 

Mes deux rescapées en hiver. Plume et Bella Février 2019.

      Je les ai adoptées dans leur refuge où elles survivaient sans un miaulement, sans un mouvement soudain de fuite et de saut comme en font les chats heureux, mais avec leur regard planté dans mon regard, sans illusion, sans rêve.

Mes deux rescapées en hiver. Plume et Bella Février 2019.

Et puis peu à peu, le regard a changé, il a brillé d'une légère lueur, tremblante comme une bougie. "Si ma vie allait changer? Si celui-là allait me caresser et me serrer contre lui?"

Mes deux rescapées en hiver. Plume et Bella Février 2019.

     Et ce fut fait… leur regard retrouva le goût de vivre et de jouer, celui de se cacher et de réapparaître au moment où on s'y attend le moins...

Mes deux rescapées en hiver. Plume et Bella Février 2019.

Nous avons mêlé nos jours et nos nuits. La maison s'est remise à vivre, avec ses lieux secrets et chauds, ses recoins mystérieux où les yeux brillent...

Mes deux rescapées en hiver. Plume et Bella Février 2019.

    5 ans déjà, et une éternité à venir, aussi menacée qu'elle sera, avec des sommeils communs où chacun chasse les cauchemars de l'autre comme de vilains rats vite évanouis...

Mes deux rescapées en hiver. Plume et Bella Février 2019.

   5 ans à savoir que la vie est belle et qu'il ne faut pas avoir peur parce que les chats connaissent depuis toujours le royaume des morts et qu'ils en font le royaume des souvenirs vivants où ils nous guideront un jour.

 Un jour où nous partagerons avec eux comme des pharaons, les plus familiers de nos objets, nos lits et nos coussins pour une complicité qui n'aura pas de fin…

 

 

Mes deux rescapées en hiver. Plume et Bella Février 2019.

Voir les commentaires

Deux chattes recueillies...au refuge du Château d'oléron

Publié le par chriswac

Deux chattes recueillies...au refuge du Château d'oléron
Deux chattes recueillies...au refuge du Château d'oléron

Après la mort de ma petite chatte, après 21 ans de compagnonnage, je ne voulais plus adopter d'animaux.

On ne remplace pas un chat comme on remplace une machine à laver!

Deux chattes recueillies...au refuge du Château d'oléron

...et puis, je suis entré dans un refuge, "les Pachats du Bastion" alors que j'étais en vacance dans l'île d'Oléron...

Deux chattes recueillies...au refuge du Château d'oléron

J'ai vu toute la  beauté et la misère de ces animaux qui ne raconteront jamais leur histoire dont on ne devine que quelques bribes...

Deux chattes recueillies...au refuge du Château d'oléron

Il y avait les solitaires, enfermés dans leur souffrance et leur orgueil.

Ils restent à part, ils attendent, ils rêvent.

Ils n'en veulent à personne, ils gardent dans leurs rêves éveillés, la douceur des caresses et la musique de leur nom prononcé par une vieille dame qu'un jour une ambulance est venue chercher...

Deux chattes recueillies...au refuge du Château d'oléron

Il y a ceux qui ont confiance dans l'homme et qui se précipitent sur le visiteur pour se frotter à ses jambes et miauler, comme on dit "aime-moi"...

Deux chattes recueillies...au refuge du Château d'oléron

Pour la première fois de ma vie, j'ai désiré être riche, posséder un immense jardin plein de fleurs et de cachettes, pour les emmener, pour les laisser m'apprivoiser à leur guise...

Deux chattes recueillies...au refuge du Château d'oléron

J'ai décidé d'en adopter deux alors que j'aurais voulu donner à chacun mon attention et mes genoux!

Deux chattes recueillies...au refuge du Château d'oléron

La première s'appelle Bella. Je n'ai pas changé le nom que les bénévoles du refuge lui avaient donné.

Deux chattes recueillies...au refuge du Château d'oléron

Elle a été ramassée, mourante, dans un terrain vague. Elle était ensanglantée, à côté de deux chatons morts.

Deux chattes recueillies...au refuge du Château d'oléron

Dans le refuge, elle n'a voulu cohabiter avec aucun chat. Elle se mettait à l'écart et refusait de manger. Elle a été mise dans l'infirmerie, un local sans fenêtre de 4 m2 avec les cages des animaux malades ou condamnés.

Deux chattes recueillies...au refuge du Château d'oléron

Elle est restée deux ans dans ce local sans lumière.

Deux chattes recueillies...au refuge du Château d'oléron

Maintenant, elle court dans l'appartement, elle prend possession des plus confortables cachettes, elle n'a peur de personne et fait fête à tous les amis qui entrent chez moi!

Deux chattes recueillies...au refuge du Château d'oléron

Elle aime la vie, elle ronronne à chaque seconde, elle dort contre mon visage et se réveille parfois pour me lécher les joues!

Deux chattes recueillies...au refuge du Château d'oléron

La deuxième était assise, bien droite derrière un grillage. Elle fixait intensément les gens qui passaient devant sa cage.

Deux chattes recueillies...au refuge du Château d'oléron

Elle avait un an peut-être et elle aussi avait été ramassée à moitié morte après avoir mis au monde des petits.

Deux chattes recueillies...au refuge du Château d'oléron
Deux chattes recueillies...au refuge du Château d'oléron

Elle est si légère et si douce que nous l'avons appelée Plume.

Deux chattes recueillies...au refuge du Château d'oléron
Deux chattes recueillies...au refuge du Château d'oléron

Nous ne savions pas qu'elle avait une sale maladie, la calicivirose, contre laquelle il n'y a pas de remède.

Deux chattes recueillies...au refuge du Château d'oléron

Toutes ses dents (sauf une) ont été arrachées et chaque mois il faut lui faire une injection de cortisone.

Deux chattes recueillies...au refuge du Château d'oléron

Voilà deux ans que ça dure, deux ans de jeux et de câlins! Elle garde les yeux curieux, ouverts sur tout ce qui bouge... Elle est si amoureuse que je ne peux imaginer la maison sans elle!

Deux chattes recueillies...au refuge du Château d'oléron
Deux chattes recueillies...au refuge du Château d'oléron

Plume et Bella, mes petites compagnes, à la vie, à la mort!

Deux chattes recueillies...au refuge du Château d'oléron
Deux chattes recueillies...au refuge du Château d'oléron

Voir les commentaires

Poème après la mort de Missou.

Publié le par chriswac

Poème après la mort de Missou.

Je l'ai recueillie à la SPA de Gennevilliers dans une période de désespérance. Mon premier chat était mort, mon amour m'avait humilié et spolié, je n'avais plus envie de vivre.

Elle, malgré tous ses problèmes de santé n'était que bonheur et ronronnement.

Abandonnée, blessée, souffrante, elle n'en voulait à personne.

Huit ans nous avons fait route ensemble.

Elle m'a donné courage et confiance.

C'est elle qui m'a recueilli et redonné le goût de vivre

Poème après la mort de Missou.

 

Poème pour la chatte Missou

 

Un jour d'ombre et de pluie

Un jour d'ambre et de gris

Un de ces jours sans nom

Ni âme ni raison

 

Je n'avais nul désir

J'allais à la dérive

J'avais fermé mes livres

Je me laissais survivre

 

C'est le moment qu'elle a choisi

Pour tomber dans ma vie

Comme une étoile dans un puits

Comme une plume dans un nid

 

Après des années d'abandon

Dans un refuge de banlieue

Elle est entrée dans ma maison

Sans se poser une question

 

Elle a ouvert en grand les yeux

Pour explorer tous les recoins

Elle a essayé les coussins

Elle a pissé dans les fusains

 

Elle est venue sans hésiter

Se coucher sous mon abat-jour

Et dans la nuit sans un détour

Elle a choisi mon oreiller

 

J'ai dormi pendant des années

Comme un chaton émerveillé

Le nez contre son ventre rond

Sa patte oubliée sur mon front

 

Elle accueillait tous mes amis

Qu'ils soient gentils qu'ils soient bougons

Et ronronnait à la folie

Le corps fondant comme un bonbon

 

Elle aimait tous les animaux

Qui se trouvaient sur son chemin

Elle embrassait de son museau

Les chats les hamsters ou les chiens

 

Mais elle a laissé s'approcher

Les doigts rapaces de la mort

Le cancer qui s'est accroché

Comme une portée carnivore

 

Quand il a fallu la piquer

Ses yeux sont restés dans les miens

Son cœur ne s'est pas arrêté

Il bat toujours au coeur du mien

 

.

Poème après la mort de Missou.

Voir les commentaires